Etat d’urgence du système psychiatrique

Questions de santé, sécurité sociale, hôpitaux
Neevs
Messages : 3
Inscription : 17 Fév 2019, 19:56

Etat d’urgence du système psychiatrique

Message par Neevs » 17 Fév 2019, 20:15

Il faut apporter en urgence des finances supplémentaires au système psychiatrique de notre pays. Les services sont saturés, les psychiatres aussi et consacrent de moins en moins de temps à leurs patients. Je parle d’une ezperience personnelle, une personne en crise qui passe à peine dix minutes avec le psychiatre incapable de tout gérer et qui ressort dans le même état ou pire. Des séjours toujours plus fréquent en hôpital qui ne règlent rien car la encore services saturés ou dès que ça va un peu mieux on vous renvoie chez vous manque de place et de personnel.
Un systeme qui s’appuie beaucoup trop sur les médicaments qui ne font plus effet au bout d’un moment, des traitements inadaptés modifiés sans consertation, sans transition qui créent des problèmes encore plus lourds car la personne repars dans ces délires. Des familles épuisées, désamparees livrées à elles mêmes, obligées de porter à bout de bras la personne malade 24/24 au point de s’oublier elles mêmes et encore avec la chance d’avoir une famille, que font les personnes seules ? Des lieux inadaptés car pas assez de tris entre les psychotiques profonds qui restent enfermés à crier et les plus légers qui ont besoin d’un suivi soutenu mais pas d’un enfermement avec des gens plus mal qu’eux, une atmosphère étouffante et non épanouissante. Une surveillance au point de refuser une cigarette électronique mais pas de thérapie de fond pour analyser les blocages, les TOC, les soucis de comportement et façon de penser. Si aucune thérapie n’accompagne les médicaments comment espérer que la personne aille mieux. J’appelle ça un total désengagement. en gros demerdez vous et prier pour que la personne pete pas un câble demain car aucune vrai mesure n’a été prise.
Quand vous avez vécu toute votre vie avec ce poids, cette inquiétude, ce désespoir même alors vous comprenez l’urgence d’une solution à apporter à toutes ces familles en détresse. Et pour cela il faut y mettre les moyens, pour améliorer le cadre, les locaux, les thérapies, la disponibilité du personnel, l’espoir des familles. En espérant que ce message parle à qqn

Répondre