IVG

Questions de santé, sécurité sociale, hôpitaux
Phil
Messages : 2
Inscription : 23 Jan 2019, 15:30

IVG

Message par Phil » 23 Jan 2019, 15:57

L'IVG est un sujet majeur pour notre pays. Ce sont ainsi plus de 200 000 avortements qui sont pratiqués par an en France, sans qu'une baisse significative ne soit constatée depuis des années. Les conséquences sont nombreuses et connues même si elles ne sont pas médiatisées : traumatisme pour la plupart des femmes concernées (de nombreuses études sérieuses le prouvent), déresponsabilisation des hommes, banalisation de cet acte (qui coûte), malaise dans le corps médical, baisse de la natalité, décalage de la France avec les taux d'IVG dans les autres pays...
Pour toutes ces raisons, non exhaustives, la baisse significative du nombre d'IVG devrait être un grand objectif national, jusqu'à l'atteinte de l'objectif.

Maodx
Messages : 3
Inscription : 30 Jan 2019, 16:57

Re: IVG

Message par Maodx » 30 Jan 2019, 20:03

Je ne pense pas que le zéro IVG serait possible. Je suis pour qu'une femme est le choix entre avorter et garder un enfant souvent non désiré. Par contre effectivement il faudrait un vrai accompagnement des femmes avant, pendant et après un IVG pour ne pas y avoir de nouveau recours.

Bruf
Messages : 4
Inscription : 10 Fév 2019, 18:47

Re: IVG

Message par Bruf » 10 Fév 2019, 19:14

Bien sûr qu'une IVG est traumatisante, mais si une femme la choisit malgré tout c'est bien parce qu'il serait encore plus traumatisant de garder un enfant non désiré, pour elle et pour son enfant.

patinette33
Messages : 17
Inscription : 22 Fév 2019, 18:25

Re: IVG

Message par patinette33 » 22 Fév 2019, 18:32

Malheureusement certaines femmes se servent de l'IVG comme moyen de contraception, ce n'en est pas un. Alors il faut éduquer les jeunes filles (car c'est bien souvent elles qui y ont recours) pour leur expliquer les différents moyens de se protéger et ainsi éviter l'IVG qui à force d'être pratiquer (si c'est mal fait) leur enlèveraient la possibilité d'avoir d'enfants qui eux seraient désirés (hélas parfois ça arrive)
Il y a aussi une autre solution faire payer une partie de l'intervention, peut-être y en aurait il un peu moins.

Répondre